La baie des Vierges......sur l'île de Fatu Iva, au bout du bout du monde...

Plus de 3 hs d'avion, au départ de Tahiti.....entre 3 hs et 5 hs de bonitier ( bateau de pêche utilisé pour pêcher les bonites)
.....et l'enchantement vous envahit.....comme un envoûtement...

Qu'il fut beau ce voyage, riche en émotions, en ressentis, en rencontres.....

La priére avant le départ à Hiva Oa, au pays de Brel, c'est Catherine qui la fait, Léo le navigateur est inquiet, la houle est forte, trés forte....

Les femmes , d'Hanavave ou d'Omoa, les deux vallées de Fatu Iva le connaissent bien ce voyage, elle le font depuis leur plus tendre enfance.
En effet, Léo et son bonitier sont les seuls liens entre Fatu Iva et le reste du monde.

Trés rapidement elles installent les peue (prononcer peoué), ces nattes en fibre végétale qui servent de matelas,
Alex surnommé "Bouba" à cause de ses mensurations généreuses est le second.
Il jette les sacs sur le pont, aide les passagers à monter à bord et accompagne la manoeuvre pour sortir du port.

La houle est de plus en plus forte, il faut s'allonger, pour éviter les embruns, pour mieux supporter le voyage.
Je laisse la place aux habitués, je reste assise et je me noie dans cet océan sans commencement ni fin, il est 2 hs du matin.
La houle augmente, l' une d'entre nous passera tout le voyage la tête hors du bateau, je résiste, les autres dorment, balayés par les embruns, épousant les mouvements de la houle.

Les creux sont énormes, 6 ou 7 mètres au moins, je suis sans inquiétude, je connais bien Léo et lui connait l'océan, ce trajet, il le connait par coeur.

Le moteur tourne souvent dans le vide, le temps d'amorcer la vague, puis nous replongeons dans le creux, et nous remontons et le moteur est coupé et il repart et ......3 hs et demie aprés, nous devinons au loin les masses montagneuses.

Fatu Iva, l'enchanteresse, l'envoûtante, nous restons sans voix, bouche-bée, le spectacle est grandiose, de beauté, de sérénité, paralysés par l'émotion.

Un premier arrêt à Hanavave, dans la Baie des Vierges, une pure merveille de la nature, anciennement "Baie des Verges", rebaptisée par les missionnaires.
Des colonnes de basalte, majestueuses, qui plongent à pic dans le grand pacifique, une nature sauvage, luxuriante, comme à l'origine des temps.
Des êtres d'une grande beauté d'âme et de coeur, plein d'amour, de générosité, qui ont cultivé le partage et le don de soi.
Des êtres attachants, qui vous donnent des larmes plein les yeux.......