Si la gentillesse et la générosité étaient incarnation, elles se nommeraient Matthias.

Trapu,solide comme un roc, doux comme un agneau, bon comme du pain et...champion du monde de boxe...

Ce jeune sur ce caillou perdu, sans aucun moyen pour communiquer avec le reste de la planète......champion du monde.......

Grâce à son pére, David, sculpteur de son métier, le mystique de l'île, il a compris David, il a compris depuis longtemps que le seul moyen pour offrir le monde aux jeunes de l'île, étaient de les entraîner, à la boxe, parce-qu'il aime ça, parce-que jeune homme il avait déjà compris ça.

"Pour aller voir en dehors d'eux" comme dit Justine, l'institutrice.

Alors, David, avec toute la foi qui l'anime, l'homme qui semble directement relié au ciel, donne tout son temps libre aux jeunes de Fatu Iva.
Il a aménagé une piéce dans son fare, pour les entraînements, et les jeunes cognent, cognent et cognent encore sur les sacs, filles et garçons confondus, dans l'espoir de partir ailleurs, de regarder ailleurs, d'avoir un autre regard sur la vie, sur leur vie.

Alors un jour Matthias est parti, en Corée, pour les championnats du monde " c'est dur, ils sont forts, il faut bien cogner", oui ils sont forts, mais quelle belle expérience, sportive et humaine, quel beau combat.

Le jour du départ arrive, Léo ne pourra pas accoster, la houle est trop forte, il faut le rejoindre avec un autre bateau.
On s'installe sur le quai, l'heure d'arriver est imprécise, selon les caprices de l'océan, alors on jette un peue et on s'allonge dans l'attente du bonitier.
Moiava, Mama Mata et les autres sont là...ils seront là jusqu'au bout.

Matthias arrive, il est 2hs30 du matin, Léo vient d'arriver aussi, tout le monde est soulagé, pour Léo, pour les risques qu'il prend pour ce peuple isolé dans ces vallées impénétrables.

Matthias nous conduit jusqu'au bonitier, en dehors de la Baie des Vierges, juste pour le bonheur de le faire,
juste par pure générosité, juste pour le plaisir de donner.....

Matthias s'éloigne, et la Baie des Vierges se noie, dans nos larmes, dans la nuit, dans sa prison de basalte..........