Loin, bien loin du petit caillou de basalte, l'avion pose ses roues sur le tarmac , il est 15 hs 30, nous avons RV devant le pôle information.

Ca se passe plutôt bien à la douane, amabilité, rapidité et en peu de temps je me retrouve au lieu de RV.
J'étais un peu angoissée, je ne connaissais pas l'aéroport, tout va bien, je suis soulagée.

Tu arrives, toute vêtue de noir, quel bonheur, que c'est bon de te retrouver, je suis vraiment heureuse et tranquillisée, de plus, tu connais cette ville comme le fond de ta poche.

Premiers taxis jaunes, premières impressions, un peu déphasée, en décalage , pas seulement horaire!

Le taxi roule et roule encore, le chauffeur est latinos, du vert beaucoup de vert, à mon grand étonnement, New-York est une ville incroyablement verte, où que l'on soit, il y a de la verdure, des arbres, des fleurs, Central Park est une véritable forêt qui s'étend sur des kilométres et des kilomètres.
De plus, nous avons une chance insolente, il fait une chaleur incroyable pour la saison.
Plutôt ironique, je serai obligée d'acheter des..........tongs.

Tee-shirt et casquette sont de rigueur, les new-yorkais n'avaient plus vu ça depuis...........50 ans!!!

Marche, métro, bus, nos balades s'enchaînent.
Le tour en bateau à l'assault de la si fameuse statut, une bien belle virée, avec Jorge et son grand chapeau de paille.
Un vrai aristocrate, délicat,élégant, plus parisien que les parisiens, il adore paris et y va une à deux fois chaque année, pour les restaurants, pour les habits, pour la "Touour Iffel"......

Wall Street et son si tragique souvenir....des photos, des bouquets de fleurs.....qui nous rappellent la précarité de la vie face à la sauvagerie humaine.....les plaies ne sont pas pansées.....tout dans le quartier nous remémore cet horriblle 11 septembre et la folie des hommes....
Des grues, des pierres, des trous.....

Tu étais quelques rues à côté ce jour là, c'est encore douloureux, les buildings qui tombaient, les gens qui se jetaient par les fenêtres......l'horreur dans toute sa stupidité....celle qui te fait vomir, qui te fais hurler...et ce visage d'enfant, qu'un jour de septembre, la folie meurtrière a figé à tout jamais...

Un rassemblement, à l'américaine, des centaines et des centaines de personnes, juste pour ne pas oublier, en la mémoire de tous ces êtres dont la vie s'est arrêtée si brutalement, si sauvagement.
Une belle soirée, un beau rassemblement, juste pour qu'ils ne sombrent pas dans l'oubli, le lâcher de ballons tout illuminés dans le ciel noir new-yorkais, comme dans le noir de leur vie......

Le Metropolitan Museum, du toit, une vue plongeante sur N-Y, et des décennies d'art, immortalisées à tout jamais dans la pierre.
Dans le Bronx, The Cloisters, dans le calme et le silence, un monastére dont chaque pierre vient "d'en France".

Une virée dans Harlem, en bus, à pied, pour mieux s'imprégner...St Patrick church.....l'Empire State Building................................

Dernière soirée, Time Square, brillant de centaines de lumiéres.........comme des centaines de bougies....un bien bel anniversaire....dis-moi, c'est pour ça qu'on était venu........non?