LA PLANETE DE KAOHAOA

dimanche 6 janvier 2008

Trip new-yorkais

Loin, bien loin du petit caillou de basalte, l'avion pose ses roues sur le tarmac , il est 15 hs 30, nous avons RV devant le pôle information.

Ca se passe plutôt bien à la douane, amabilité, rapidité et en peu de temps je me retrouve au lieu de RV.
J'étais un peu angoissée, je ne connaissais pas l'aéroport, tout va bien, je suis soulagée.

Tu arrives, toute vêtue de noir, quel bonheur, que c'est bon de te retrouver, je suis vraiment heureuse et tranquillisée, de plus, tu connais cette ville comme le fond de ta poche.

Premiers taxis jaunes, premières impressions, un peu déphasée, en décalage , pas seulement horaire!

Le taxi roule et roule encore, le chauffeur est latinos, du vert beaucoup de vert, à mon grand étonnement, New-York est une ville incroyablement verte, où que l'on soit, il y a de la verdure, des arbres, des fleurs, Central Park est une véritable forêt qui s'étend sur des kilométres et des kilomètres.
De plus, nous avons une chance insolente, il fait une chaleur incroyable pour la saison.
Plutôt ironique, je serai obligée d'acheter des..........tongs.

Tee-shirt et casquette sont de rigueur, les new-yorkais n'avaient plus vu ça depuis...........50 ans!!!

Marche, métro, bus, nos balades s'enchaînent.
Le tour en bateau à l'assault de la si fameuse statut, une bien belle virée, avec Jorge et son grand chapeau de paille.
Un vrai aristocrate, délicat,élégant, plus parisien que les parisiens, il adore paris et y va une à deux fois chaque année, pour les restaurants, pour les habits, pour la "Touour Iffel"......

Wall Street et son si tragique souvenir....des photos, des bouquets de fleurs.....qui nous rappellent la précarité de la vie face à la sauvagerie humaine.....les plaies ne sont pas pansées.....tout dans le quartier nous remémore cet horriblle 11 septembre et la folie des hommes....
Des grues, des pierres, des trous.....

Tu étais quelques rues à côté ce jour là, c'est encore douloureux, les buildings qui tombaient, les gens qui se jetaient par les fenêtres......l'horreur dans toute sa stupidité....celle qui te fait vomir, qui te fais hurler...et ce visage d'enfant, qu'un jour de septembre, la folie meurtrière a figé à tout jamais...

Un rassemblement, à l'américaine, des centaines et des centaines de personnes, juste pour ne pas oublier, en la mémoire de tous ces êtres dont la vie s'est arrêtée si brutalement, si sauvagement.
Une belle soirée, un beau rassemblement, juste pour qu'ils ne sombrent pas dans l'oubli, le lâcher de ballons tout illuminés dans le ciel noir new-yorkais, comme dans le noir de leur vie......

Le Metropolitan Museum, du toit, une vue plongeante sur N-Y, et des décennies d'art, immortalisées à tout jamais dans la pierre.
Dans le Bronx, The Cloisters, dans le calme et le silence, un monastére dont chaque pierre vient "d'en France".

Une virée dans Harlem, en bus, à pied, pour mieux s'imprégner...St Patrick church.....l'Empire State Building................................

Dernière soirée, Time Square, brillant de centaines de lumiéres.........comme des centaines de bougies....un bien bel anniversaire....dis-moi, c'est pour ça qu'on était venu........non?

Posté par Kaohaoa à 17:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Merci

Merci à Léonie, Roger, Camélia, Elisabeth, Cameron, Cécile, Tahio Momo, Mama Mata, Moiava, Tia, Akira, Catherine, Teko, Laurena, Sissi, Sophie, David, Marie, Matthias, Félicitée, Justine et les autres.....

Merci à vous tous, gens de Fatu Iva.

Merci pour votre grand coeur, votre belle âme et continuez à cultiver le don de soi, que vous pratiquez si bien....merci à celui qui a conduit ma route jusqu'à vous.....et qui chaque jour me donne à regarder autrement...


Posté par Kaohaoa à 16:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Matthias

Si la gentillesse et la générosité étaient incarnation, elles se nommeraient Matthias.

Trapu,solide comme un roc, doux comme un agneau, bon comme du pain et...champion du monde de boxe...

Ce jeune sur ce caillou perdu, sans aucun moyen pour communiquer avec le reste de la planète......champion du monde.......

Grâce à son pére, David, sculpteur de son métier, le mystique de l'île, il a compris David, il a compris depuis longtemps que le seul moyen pour offrir le monde aux jeunes de l'île, étaient de les entraîner, à la boxe, parce-qu'il aime ça, parce-que jeune homme il avait déjà compris ça.

"Pour aller voir en dehors d'eux" comme dit Justine, l'institutrice.

Alors, David, avec toute la foi qui l'anime, l'homme qui semble directement relié au ciel, donne tout son temps libre aux jeunes de Fatu Iva.
Il a aménagé une piéce dans son fare, pour les entraînements, et les jeunes cognent, cognent et cognent encore sur les sacs, filles et garçons confondus, dans l'espoir de partir ailleurs, de regarder ailleurs, d'avoir un autre regard sur la vie, sur leur vie.

Alors un jour Matthias est parti, en Corée, pour les championnats du monde " c'est dur, ils sont forts, il faut bien cogner", oui ils sont forts, mais quelle belle expérience, sportive et humaine, quel beau combat.

Le jour du départ arrive, Léo ne pourra pas accoster, la houle est trop forte, il faut le rejoindre avec un autre bateau.
On s'installe sur le quai, l'heure d'arriver est imprécise, selon les caprices de l'océan, alors on jette un peue et on s'allonge dans l'attente du bonitier.
Moiava, Mama Mata et les autres sont là...ils seront là jusqu'au bout.

Matthias arrive, il est 2hs30 du matin, Léo vient d'arriver aussi, tout le monde est soulagé, pour Léo, pour les risques qu'il prend pour ce peuple isolé dans ces vallées impénétrables.

Matthias nous conduit jusqu'au bonitier, en dehors de la Baie des Vierges, juste pour le bonheur de le faire,
juste par pure générosité, juste pour le plaisir de donner.....

Matthias s'éloigne, et la Baie des Vierges se noie, dans nos larmes, dans la nuit, dans sa prison de basalte..........

Posté par Kaohaoa à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Belle âme

Les jours s'écoulent, plus paisibles les uns que les autres, Moiava au grand coeur, au coeur énorme.....Moiava le brave des braves....
Moiva, si touchant.....qui ne sait plus quoi faire pour le bonheur de tous....
Qui partage sa vie entre son fahapu ( jardin ), ses balades à cheval, ses plats goûteux et onctueux qu'il adore partager, une vie au corps à corps avec la nature, avec les éléments, qui ne prévois rien, qui suit les caprices du temps, qui n'attend rien mais qui garde l'espoir au fond de son coeur, qui s'en remet à Dieu, comme tous les gens d'ici, à Dieu et à la nature.

Et ses crêpes, moelleuses, si moelleuses, avec ce bon miel fait maison....un miel épais, ambre, au gôut suave et fruité...au bon gôut de marquises.

De bien belles journées, de biens beaux instants.

L'Aranui, il accoste deux fois par mois à Omoa et Hanvave, et la vie s'organise autour de ses arrivées et départs.
Danse, maa ( manger ) local et artisanat sont de la fête.
C'est le seul événement qui donne un peu de travail et de distraction aux gens d'ici, chacun y met du sien et fait tout ce qu'il peut pour y participer.
Beaucoup d'américains, quelques italiens, une poignée de français, on échange, on discute, curieux de savoir ce que fait là une petite française toute blonde, loin, si loin de chez elle....

Posté par Kaohaoa à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rencontres

Les colliers de fleurs.....qu'ils sentent bon le miri (basilic sauvage des marquises), le santal et l'ylang ylang...

Même les yeux fermés, tu sais où tu es, aucun doute à avoir.....colliers, accolades, larmes, Maherapa découvre sa famille marquisienne, ses origines, ses racines, qu'il portait déjà, à l'extérieur de lui, la base du nez large et aplatie, les yeux un peu bridés , des tâches de rousseur, conséquence de multiples mélanges.......à cause des navigateurs qui descendaient à terre.....

A Omoa, Léonie et Roger nous attendent sur le quai, des colliers plein les bras, quelques larmes dans les yeux, un beau sourire sur les lèvres et de cette belle chaleur humaine à revendre,
De l'émotion beaucoup, la découverte du village, des gens, plus la nature est sauvage et plus ils sont beaux, beaux dedans, beaux dehors, de ces beaux et vrais visages remplis de vrai vie, pure et authentique.

Tahia Momo, la doyenne, nous raconte l'Omoa d'antan, la vie difficile, la nature austère et sauvage, le manque de plein de choses du monde moderne, le repos à même le sol, la nourriture purement locale, les déplacements dans les vallées, à pied ou à cheval.

La fête à chaque arrivée et départ des bateaux.
Et le bonheur de cette vie simple et généreuse.

A notre retour chez Léonie, poisson cru, lait de coco et poïpoï nous attendent.
Camélia et Elisabeth ont préparé le repas, un vrai régal, un joli moment d'échange et de partage.

Puis nous filons vers Hanavave, la deuxième vallée habitée de Fatu Iva, Roger nous fait faire un bon morceau de chemin en pick-up, puis nous continuons à pied......
La végétation est dense, les fleurs généreuses avec leurs magnifiques couleurs, le soleil est au zénith, il nous brûle la peau, il nous réchauffe le coeur...

En haut du col, nous plongeons vers Hanavave et sa sublime "Baie des Vierges", Camélia rit, beaucoup, elle est gaie, elle est belle, de plein de bonheur, du bonheur d'être ensemble, elle veut s'engager dans l'armée "pour aller voir ailleurs".

Léonie a ce visage paisible et accueillant des gens de là-bas, fière et heureuse, comme tout marquisien qui se respecte, de nous faire partager, sa culture, sa langue, ses coutumes, son "fenua enata'.

A l'entrée du village, Elie attend, son énorme barbe blanche dissimule un visage carré, teinté par des années de vie au soleil, il est heureux, l'enfant du pays est là, c'est un événement, c'est l'événement.

Nous empruntons la seule route goudronnée, un cavalier passe, le cheval est petit, nerveux, solide.....comme la terre qu'il foule.

Mama Mata et Moiava nous attendent sur le pas de la porte....beaucoup d'émotion circule dans les coeurs,,,,,

Du poisson creux, du lait de coco, des bananes, encore et toujours, quel bonheur, quel plaisir, l'estomac est vide, la route fut longue...mais oh combien belle....

Et première balade dans la baie de Vierges, le souffle coupé nous écarquillons les yeux comme des enfants qui découvriraient le monde.
D'énormes colonnes de basalte plongent dans le plein océan, les pics sont acérés, abrupts, semblables à des remparts qui protégeraient le village et ses habitants, la houle se léve encore, les vagues grossissent, la brume descend lentement, enveloppant la vallée dans sa solitude, dans son isolement, dans sa beauté sauvage .

Laurena, sensible, si sensible, intelligente , rebelle, la rencontre, à la premiére seconde, comme de ces rencontres d'avec ces gens qui vous habitent d'emblée.
Laurena, jeune maman, née dans cette vallée, qui ne rêve que d'en sortir, pour aller voirs le monde, ce que la télévision montre et génére d'envie.
Juste pour dire que c'est fait, et s'en enlever l'envie.
Mais partir de Fatu Iva, n'est pas chose simple.......................

Posté par Kaohaoa à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mercredi 2 janvier 2008

Belles vierges

La baie des Vierges......sur l'île de Fatu Iva, au bout du bout du monde...

Plus de 3 hs d'avion, au départ de Tahiti.....entre 3 hs et 5 hs de bonitier ( bateau de pêche utilisé pour pêcher les bonites)
.....et l'enchantement vous envahit.....comme un envoûtement...

Qu'il fut beau ce voyage, riche en émotions, en ressentis, en rencontres.....

La priére avant le départ à Hiva Oa, au pays de Brel, c'est Catherine qui la fait, Léo le navigateur est inquiet, la houle est forte, trés forte....

Les femmes , d'Hanavave ou d'Omoa, les deux vallées de Fatu Iva le connaissent bien ce voyage, elle le font depuis leur plus tendre enfance.
En effet, Léo et son bonitier sont les seuls liens entre Fatu Iva et le reste du monde.

Trés rapidement elles installent les peue (prononcer peoué), ces nattes en fibre végétale qui servent de matelas,
Alex surnommé "Bouba" à cause de ses mensurations généreuses est le second.
Il jette les sacs sur le pont, aide les passagers à monter à bord et accompagne la manoeuvre pour sortir du port.

La houle est de plus en plus forte, il faut s'allonger, pour éviter les embruns, pour mieux supporter le voyage.
Je laisse la place aux habitués, je reste assise et je me noie dans cet océan sans commencement ni fin, il est 2 hs du matin.
La houle augmente, l' une d'entre nous passera tout le voyage la tête hors du bateau, je résiste, les autres dorment, balayés par les embruns, épousant les mouvements de la houle.

Les creux sont énormes, 6 ou 7 mètres au moins, je suis sans inquiétude, je connais bien Léo et lui connait l'océan, ce trajet, il le connait par coeur.

Le moteur tourne souvent dans le vide, le temps d'amorcer la vague, puis nous replongeons dans le creux, et nous remontons et le moteur est coupé et il repart et ......3 hs et demie aprés, nous devinons au loin les masses montagneuses.

Fatu Iva, l'enchanteresse, l'envoûtante, nous restons sans voix, bouche-bée, le spectacle est grandiose, de beauté, de sérénité, paralysés par l'émotion.

Un premier arrêt à Hanavave, dans la Baie des Vierges, une pure merveille de la nature, anciennement "Baie des Verges", rebaptisée par les missionnaires.
Des colonnes de basalte, majestueuses, qui plongent à pic dans le grand pacifique, une nature sauvage, luxuriante, comme à l'origine des temps.
Des êtres d'une grande beauté d'âme et de coeur, plein d'amour, de générosité, qui ont cultivé le partage et le don de soi.
Des êtres attachants, qui vous donnent des larmes plein les yeux.......


Posté par Kaohaoa à 12:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]

samedi 4 août 2007

J-4

Rien n'est prêt...pourtant nous sommes à J-4
du départ.....!

Qu'importe!

Le meilleur reste à venir....le décollage est à 5hs....
ET aprés 3 petites heurs de vol......un autre monde

nous appartiendra.....unhanaiapa_070

monde de paix, de douceur,
de bonheur absolu....

Posté par Kaohaoa à 19:47 - Commentaires [9] - Permalien [#]

dimanche 22 juillet 2007

Au revoir les amis

Divers_786

Divers_787

Comme si nous devions toujours nous séparer des gens que
nous aimons.

Toujours se confronter à des choix, il n'est pas possible de
tout concilier.

Alors "faïtoîto" les amis et bon retour chez vous...merci pour
ces beaux moments passés autour d'un bon repas, d'un bon vin,
d'une belle promenade....

"Nana ", et que cet anniversaire de mariage soit à la hauteur des
années passées ensemble....

Les larmes sont essuyées, il ne reste que de beaux souvenirs, de
jolies émotions.......

Et n'oubliez pas ma devise " est libre celui qui va j'usqu'au bout de
ses rêves", alors rêvez encore longtemps, longtemps.....

Divers_772

Divers_769Et la meilleure pour la fin...!!

Ne vouliez-vous pas passer incognito....
c'est plutôt réussi non?
Le ridicule ne tue pas...alors tout va bien....

Divers_783

Bon poitou!

Posté par Kaohaoa à 07:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]

samedi 21 juillet 2007

Tiki

Ma derniére acquisition, sculptée par un sculpteur
de Fatu Hiva, l'île la plus au sud.....j'y serai dans ....
un mois....

Un tiki, en bois de Tou, beau, nevuré, une couleur magnifique,

Comme une odeur de marquises.....

Divers_627

Divers_626

Posté par Kaohaoa à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Exquises.....marquises

Je suis comme sur du coton....

De la aoute sous les pieds.........

Que du beau plein la tête.....

J'en suis sûre, c'est décidé.....je veux vivre là où le paraître
n'a pas remplacé l'être.....

C'est içi, en polynésie, que j'ai trouvé LA PAIX, où je me fonds
et me confonds avec la nature, où je me liquéfie en elle , où mes
sens on....... du sens, et remplisse toute leur fonction.

Sur mon "henua enana", ma 'terre des hommes"

hanaiapa_070

Posté par Kaohaoa à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Retour....

En plein préparatifs pour notre prochain voyage aux .......marquises.....
au mois d'aôut....

C'est.....l'effervescence....

En fait j' y vais pour plein de beaux projets......dont celui d'y
acheter un terrain.....mon rêve est à portée de main...

A Hiva Oa .....bien sûr....

Dans deux ans maximum, je vivrai mon rêve marquisien.....

DSC00043

DSC00107

La_baie_des_traitres_5

DSC00106

Posté par Kaohaoa à 13:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 25 juin 2007

Dauphins

Divers_255Divers_262

Divers_265Divers_267

Divers_145

Une sortie en kayak....un banc de dauphins......que du bonheur......

Posté par Kaohaoa à 17:31 - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 13 avril 2007

Pirogue

Divers_245

Posté par Kaohaoa à 17:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Filets

Divers_230

Posté par Kaohaoa à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 19 février 2007

Toujours

nuages_tahiti__30_

Les plus belles histoires commencent toujours par des naufrages.

Jack London.

Posté par Kaohaoa à 07:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 7 février 2007

Rando. à la Maroto

Divers_104

Une bien jolie randonnée ce week-end.......

Posté par Kaohaoa à 01:22 - Commentaires [6] - Permalien [#]

dimanche 21 janvier 2007

Instant

cogolin_du_30_12_07_au_02_01_07__99_

Instant ensolleillé

Moment d'éternité

S'égrenne le temps

Lentement lentement

Posté par Kaohaoa à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'eau de la vie

cogolin_du_30_12_07_au_02_01_07__153_

De la fontaine coule l'eau

L'eau de la vie qui fuit et fuit

L'eau de l'Amour qui court et court

En un instant tout droit devant

En un soupir vers l'avenir

En un regard, fruit du hasard

En un espoir, en un chagrin

Pour chacun  coule  son destin.

Posté par Kaohaoa à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sourd

cogolin_du_30_12_07_au_02_01_07__115_

Le cri du pauvre monte jusqu'à Dieu, mais il n'arrive pas à l'oreille de l'homme.

                 F. de Lamennais.

Posté par Kaohaoa à 04:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Du côté de chez......mum

   

cogolin_du_30_12_07_au_02_01_07__97_

      Les façades colorées, le ciel bleu, immaculé, les persiennes......comme un air de Provence.

Posté par Kaohaoa à 04:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 19 janvier 2007

Tristesse, ennui, non vie....


Que d'eau, que d'eau!

La pluie tombe en continu depuis mon arrivée,
l'océan est noir, le ciel chargé de nuages, de gris et de lourdeur....
Temps cyclonique en ce moment.

Mais quel bonheur de retrouver mon fenua.....le calme, la paix,
l'océan à perte de vue....

La métropole?
La tristesse, des lieux, des gens.
Ll'insécurité, qui te stresse et t'angoisse.
La pauvreté, qui t'explose en plein visage.
La folie, qui détruit les hommes.

Paris, le métro, sale, laid, triste, et sa marée humaine...
qui court et qui court et qui court encore.....qui te bouscule,
qui t'ignore.

Choquante la non-communication des êtres.

Choquante cette indifférence générale.

Pas un regard, pas un sourire, pas le moindre échange.
Marche ou créve......

J'ai eu l'mpression de ne plus appartenir à ce monde.......


Posté par Kaohaoa à 17:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 22 décembre 2006

Joyeux Noël

Ia orana

I te matahiti api

JOYEUX NOËL

A l'année prochaine..................!

Posté par Kaohaoa à 13:51 - Commentaires [6] - Permalien [#]

dimanche 17 décembre 2006

C'est parti pour 25hs!

Les traditionnels colliers de coquillages, juste pour dire aux êtres
chers "j'attends ton retour".......Bon voyage.

Divers_009

                                        La piste de l'aéroport de Tahiti-Faa'a, sur fond de lagon,

                                               et le bateau de Moorea arrivant à Papeete.         

Divers_013

                                                                  Tahiiti-Faa

Divers_030 Prêt pour le décollage..... Moorea dans le fond   

Divers_035

  Rendez-vous dans...une semaine.....

                                                            

Posté par Kaohaoa à 15:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 13 décembre 2006

Plus fort

Divers_247

Ce qui ne te détruit pas
te rend plus fort.

Nietzche.

Posté par Kaohaoa à 16:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 3 décembre 2006

Dernier regard

Divers_400

Un dernier regard, avant de partir...

Toujours difficile de quitter un moment d'éternité...il nous quittera avant....

Posté par Kaohaoa à 16:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Pirogue de pêche

Divers_381

Dans la contemplation du simple et de l'authentique......

Posté par Kaohaoa à 16:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fin de journée

Divers_461

Encore une belle fin de journée....

Un petit tour à la plage, le jour qui s'en va, l'eau étale,
un chien, un enfant.....tout devient gris-bleuté.....juste un joli moment......

Posté par Kaohaoa à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 22 novembre 2006

Voir beau

Divers_270

Revois deux fois pour voir juste,
ne vois qu'une fois pour voir beau.

Alain.

Posté par Kaohaoa à 12:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Prés du ciel

Divers_365

La tête......dans les nuages

Posté par Kaohaoa à 02:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Reflet

Divers_383

Reflet d'argent
Soleil couchant

Reflet léger
Soleil d'été

Reflet troublant
Soleil ennivrant

Reflet dans l'eau
Vogue bateau

Sur les vagues
Mon coeur s'évade

De la passion
De l'émotion

A l'unisson.

Posté par Kaohaoa à 02:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 10 octobre 2006

Sur le chemin de ma vie......

......j'ai parcouru ces derniéres semaines des kms et des kms....
.....et tous ces kms parcourus m'ont beaucoup enrichie,
beaucoup donner à penser, beaucoup remise en question,
rendue plus lucide, plus sereine, plus en paix avec moi-même
.......il était tant, je commençais à tellement me perdre dans mes
pensées, mes manques, mes angoisses, que je n'y voyais plus clair,
je ne distiguais plus rien.....

Le flou s'estompe et mes pensées prennent forme, mes projets
prennent forme, mes envies sont plus nettes, plus précises,
l'avenir se dessine avec plus de précision.....
avancer dans le brouillard et essayer de trouver son chemin
n'est pas de tout repos.....CACTYVWH

Je suis épuisée, je vais un peu me reposer.....à bientôt......

Posté par Kaohaoa à 19:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]

jeudi 5 octobre 2006

Pour Temporel.......et les autres

Je n'ai plus envie, j'ai failli le supprimer et puis je me suis dit:
c'est un moment de ta vie.......
Je suis dans une phase de réflexion, de pause,
de bilan.......

Plus tard....quand les choses seront plus claires dans
ma tête.....pour vivre bien le présent, il ne faut pas penser
au futur.....j'ai un peu de mal en ce moment.........à me concentrer
sur le quotidien.......

Posté par Kaohaoa à 18:48 - Commentaires [6] - Permalien [#]

samedi 23 septembre 2006

En soi

Aucun bateau ne nous aménera jamais loin de nous-même.

Moorea_de___en___petit

Posté par Kaohaoa à 09:20 - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 22 septembre 2006

Frangipaniers

Les frangipaniers sont en fleursDivers_215Spectacle superbe.

Posté par Kaohaoa à 17:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Etty

ETTY HILLESUM
Morte à Auschwitz, à 29 ans....

Elle parle de ses années d'horreur, comme les plus belles
de sa vie, sans haine et sans colére.

Une belle personne.
Un beau livre: Une vie bouleversée.

"Les meilleurs maîtres ont des disciples parfois,
mais les meilleurs disciples n'ont pas de maîtres."
  A.Comte.Sponville.

Etty:

"Dans mes actions et mes sensations quotidiennes les plus infimes
se glisse un soupçon d'éternité.Je ne suis pas seule à être fatiguée, malade,
triste ou angoissée, je le suis à l'unisson des millions d'autres à travers les
siécles..
La vie est belle et pleine de sens dans son absurdité, pour peu que l'on
sache y ménager une place pour tout....alors la vie, d'une maniére ou
d'une autre, forme un ensemble parfait.
Dés qu'on refuse ou veut éliminer certains éléments, dés que l'on suit
son bon plaisir et son caprice pour admettre certains aspects de la vie
et en rejeter tel autre, alors la vie devient en effet absurde...............
.....on ne saurait nous prendre nos retranchements les plus secrets;cette
pensée vous donne un grand calme intérieur.......

En brisant les représentations qui emprisonnent la vie derriére leurs grilles,
on libére en soi même la vie réelle avec toutes ses forces, et l'on devient
capable de supporter la souffrance réelle, dans sa propre vie et dans celle de
l'humanité."

Une belle leçon de vie, une force morale qui ouvre les yeux et l'âme, afin d'atteindre,
sur le chemin de la souffrance la paix intérieure qui donne encore à croire à l'humain,
malgré sa barbarie...la sagesse du désespoir.

"Un sentiment calme, clair et tendre....un sentiment d'unité tendre et doux."
C'est ainsi que Svami Prajnanpad définit la sagesse.
Une bien jolie définition.

Etty et Prajnanpad sont à l'unisson pour dire que:

Rien est à espérer puisque tout est là.
Rien est à croire puisque tout est à connaître.
Rien est à refuser puisque tout est à faire.

La leçon est peut-être dure, mais oh combien vraie.

Posté par Kaohaoa à 15:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]